Make your own free website on Tripod.com
Choeur des Gymnases Lausannois
   
Qui sommes-nous?

 

Que se cache derrière le Chœur des Gymnases Lausannois ? En quelques mots, voici son histoire…

Le Chœur des Gymnases Lausannois donne ses premiers concerts dès 1976 sous l'impulsion de René FALQUET, son fondateur. Les Gymnases du Belvédère, de Montbenon et de la Cité sont les premiers établissements concernés.

Petit à petit, les autres établissements secondaires supérieurs de la capitale vaudoise se joignent aux pionniers: le Bugnon, Chamblandes dans les années huitante, le Cessrive dès sa création (issu du regroupement des Gymnases du Belvédère et de Montbenon en 1990), et, enfin, Beaulieu (ancienne Ecole de Commerce) en 1997.

René Falquet dirige l'ensemble jusqu'en 1994, puis quitte ses fonctions de maître de musique et de chef du Chœur des Gymnases en dirigeant la "Passion selon Saint-Matthieu" de Jean-Sébastien Bach, avec l'OCL. L'on peut relever à son actif, lors de toutes ces années: des "Messes brèves", la "Messe en ut mineur" et le "Requiem" de Wolfgang-Amadeus Mozart, la "Petite Messe solennelle" de Gioacchino Rossini, la "Messa di Gloria" de Giacomo Puccini, des "Cantates" de Bach, le "Requiem" de Gabriel Fauré", la "Musique pour les Funérailles de la Reine Mary" d'Henry Purcell, le "Gloria" d'Antonio Vivaldi, pour ne citer que les plus grandes réalisations...

Marie-Claire MERMOUD lui succède en 1995. Elle ne reste qu'une année et son programme se compose du "Requiem" de Charles Gounod, ainsi que de trois "Geistliche Lieder" de Felix Mendelssohn.

Olivier PIGUET reprend la direction du Chœur en 1996, et dirige le "Requiem" de Gabriel Fauré ainsi que des "Motets"de César Franck. L'année suivante, avec le concours de l'OSUL (Orchestre Symphonique et Universitaire de Lausanne), le Chœur chante la "Messe en ré mineur" de Blaise Mettraux, en création, ainsi que l'oratorio inachevé "Christus" de Felix Mendelssohn. Le programme suivant (1998) se compose de la "Musique pour les Funérailles de la Reine Mary" et de l'anthem "Sing unto the Lord" d'Henry Purcell et des "Credo" et "Gloria" d'Antonio Vivaldi. Les choristes découvrent en 1999 la Cantate 4 "Christ lag in Todesbanden" ainsi que des extraits de la 147 "Herz und Mund und Tat und Leben" de Jean-Sébastien Bach et le "Laudate Dominum" extrait des "Vêpres du Confesseur" et la "Messe brève K. 194" de Wolfgang Amadeus Mozart.

 

En 2000, le Choeur fait une entorse à la tradition: il ne chante pas à la Cathédrale de Lausanne. Le programme comporte une oeuvre, de taille: les "Carmina Burana" de Carl Orff, chantée avec mise en scène, à la Grande Salle de Spectacles de Crissier.

En 2001, les choristes interprètent le "Requiem" de Mozart, et les "Chants de l'Au-delà", partition écrite pour le Choeur des Gymnases Lausannois par Jean-Claude Bossel et créée avec l'OCE (Orquestra de Cambra de l'Empordà), ensemble à cordes professionnel qui invite les chanteurs à deux concerts en Catalogne lors du week-end de l'Ascension 2001.
Cette année-là, Bernard Novet tourne son film
"Passages".

Le programme 2002 était articulé autour de deux jeunes musiciens: Franz Schubert, pour commencer, avec sa "Messe en sol D. 167" composée alors qu'il n'a que dix-huit ans et Gérard Massini, ensuite, gymnasien de troisième année qui propose sa "Messe, op. 184" qu'il écrit dans le cadre de son travail de Maturité.

2003 était consacré au "Messie" de Georg-Friedrich Haendel. En plus des deux concerts donnés à Saint-François, le choeur a été invité à la Schubertiade des enfants de Lutry.



Première pour le Choeur qui donne un concert à Noël déjà, avec au programme des oeuvres de Haendel, Mozart, Albinoni et Vivaldi. Tout cela après avoir participé à la journée mondiale contre le sida le 1er décembre.
En 2004, le Choeur clôture le prestigieux Montreux Choral Festival avec le "Messie", et termine sa saison au Théâtre du Jorat.

Lors de cette dixième saison, le programme est consacré à deux partitions placées sous le thème d'Eros; la "Messe en ut mineur" de Wolfgang Amadeus MOZART et le "Jugement de Pâris" de Jean-Claude BOSSEL. 


Comme on peut le constater, il y a volonté de travailler plusieurs répertoires (du baroque au moderne) tout en proposant une thématique à chaque concert. Permettre aux élèves de chanter dans des lieux prestigieux, chargés d'histoire et "habités": la Cathédrale de Lausanne, le Temple Saint-Etienne de Moudon, les Abbatitales de Payerne et Romainmôtier, est également une préoccupation des responsables du Chœur, ceci également afin de faire rayonner l'ensemble hors des frontières lausannoises, avec, en point d'orgue, la tournée en Espagne en 2001.

Cette année, un premier concert a été donné en décembre, constitué de Vivaldi, Rossini et Ramirez. Le chœur s’est ensuite consacré à la "Petite Messe Solennelle" de G. Rossini, chantée tout d’abord au Sentier de la vallée de Joux, puis à le Basilique du St-Valentin à Lausanne. Ce programme terminé, nous attendons celui de l’année prochaine, pour lequel tout nouveau participant sera le bienvenu. Une "Passion selon Saint-Jean" de Jean-Sébastien BACH et ainsi qu'un "Stabat Mater" de Joseph HAYDN sont prévus pour ces prochaines années.